Porteurs du projet

Camille Rouxpetel

Docteur en histoire médiévale de Sorbonne-Université, enseignant-chercheur contractuel à l’Université d’Angers, ancien Florence Gould Fellow à la Villa I Tatti, the Harvard University Center for Italian Renaissance Studies, ancien membre de l’École française de Rome et chercheur associé au Centre Roland Mousnier (UMR 8596) et au CRHIA-Université de Nantes. Ses travaux portent sur les relations interculturelles entre les Églises et les communautés chrétiennes d’Occident et du Proche-Orient entre les XIIet XVe siècles. Ses recherches actuelles concernent les usages de l’Orient chrétien comme recharge de l’Église romaine pendant le Grand schisme d’Occident (1378-1417).

Bibliographie sélective

L’Occident au miroir de l’Orient chrétien : Cilicie, Syrie, Palestine et Égypte (XIIe-XIVe siècle), Rome, BEFAR 369, 2015, 596 p., présentation consultable ici.

« Redécouvrir l’Orient après la conquête mamelouke. Chrétiens, juifs et musulmans dans deux récits des années 1330, la Descriptio Terrae sanctae de fra Giovanni di Fedanzola da Perugia et le Liber peregrinationis de Jacques de Vérone », Revue des Sciences Religieuses 90/4 (2016), p. 539-560, article consultable ici.

« Riccoldo da Monte Croce’s mission towards the Nestorians and the Jacobites (c.1288-1300): defining heresy and inventing the relationship with the Other. From theory to missionary experience », Medieval Encounters, 21 (2015), p. 251-269, article consultable ici.

« Trois récits occidentaux de la descente du feu sacré au Saint-Sépulcre (Pâques 1101) : polyphonie chrétienne et stratégies discursives », MEFRM, 126/1 (2014), p. 361-378, article consultable ici.

« Le turban fait-il l’Oriental ? », Questes, 25 (2013), p. 23-44, article consultable ici.

« Indiens, Éthiopiens et Nubiens dans les récits de pèlerinage occidentaux : entre altérité constatée et altérité construite (XIIe-XIVe siècle) », Annales d’Éthiopie, 27 (2012), p. 71-90, article consultable ici.

Academic webpage

 

Laurent Tatarenko

Docteur en histoire moderne (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), ancien membre de l’École française de Rome et chercheur associé au CERCEC (UMR 8083). Ses travaux portent sur l’histoire sociale et institutionnelle des communautés slaves orientales – uniates et orthodoxes – de l’Europe centrale et balkanique (XVIe-XVIIIe siècle). Ses recherches actuelles s’intéressent à l’évolution des cultures juridiques et à la circulation des savoirs administratifs entre les clergés des rites grec et latin de la période moderne.

 

Bibliographie sélective

avec David Do Paço et Mathilde Monge (dir),  Des religions dans la ville : les stratégies de coexistence dans l’Europe des XVIe-XVIIIe siècles, Rennes, PUR, 2010.

« Confesser l’Union : les professions de foi des évêques ruthènes des XVIe-XVIIe siècles », dans L’Union à l’épreuve du formulaire. Professions de foi entre Églises d’Orient et d’Occident (XIIIe-XVIIIe siècles), M.-H. Blanchet, F. Gabriel (éd.), Louvain, Peeters, 2016, p. 207-234.

« Система образование греко-католического духовенства Речи Посполитой : усилия и компромиссы начального периода (1596-1632) [Le système éducatif du clergé gréco-catholique de Pologne-Lituanie : efforts et compromis de la période fondatrice (1596-1632)] », dans Православие Украины и Московской Руси в XV–XVII веках : общее и различное, M. В. Дмитриев (dir.), Moscou, Индрик, 2012, p. 156-179.

« История Смуты в фондах римских церковных архивов : состояние источников и новые пути исследований [L’histoire du Temps des troubles dans les archives ecclésiastiques romaines : état des sources et nouvelles pistes de recherche] », Средние Века: Исследования по истории Средневековья и Раннего Нового времени, 72/3-4 (2011), p. 135-163.

« Pluriconfessionnalité et politique de tolérance : le cas de la Pologne », dans L’Europe en conflit. Les affrontements religieux et la genèse de l’Europe moderne (1500-1650), W. Kaiser (dir.), Rennes, PUR, 2008, p. 239-266.

Academic Webpage