L’ordination des hommes mariés, pierre d’achoppement entre Grecs et Latins ?

par Camille Rouxpetel

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les règles, définissant la discipline en matière de mariage des clercs au sein de l’Église grecque, sont formalisées dès 691, à l’occasion d’un concile réuni à Constantinople.

 

1.     Sur les débats autour de l’ordination des hommes mariés au sein de l’Église romaine :

Sources

Les canons des conciles mérovingiens (VIe-VIIe siècle), J. Gaudemet et B. Basdevant (éd.), Paris, 1989, respectivement p. 216 et 218.

Dans les dernières décennies du XIe siècle, dans le sillage de la réforme grégorienne, plusieurs décisions conduisent à faire prévaloir le célibat des clercs. Celles-ci provoquent néanmoins des résistances, dont plusieurs traités rendent compte. Voir E. Frauenknecht, Die Verteidigung der Priesterehe in der Reformzeit, Hanovre, 1997 [l’ouvrage figure aussi dans les études]

Constitutio 14, dans Conciliorum Oecumenicorum Generaliumque Decreta, II, 1, G. Alberigo et A. Melloni (éd.), Turnhout, 2013, p. 175.

Études

Pour une mise au point sur la question, voir A. Vauchez, « Clerical Celibacy and the Laity », dans D. Bornstein (dir.), Medieval Christianity, Minneapolis, 2009, p. 179-203.

Sur le mariage des clercs au haut Moyen Âge, voir G. Rossetti, « Il matrimonio del clero nella società altomedievale », Settimane di studio del centro italiano di studi sull’alto medioevo, 24/1, 1977,  Il matrimonio nella società altomedievale, p. 473-554.

Dans les dernières décennies du XIe siècle, dans le sillage de la réforme grégorienne, plusieurs décisions conduisent à faire prévaloir le célibat des clercs. Celles-ci provoquent néanmoins des résistances, dont plusieurs traités rendent compte. Voir E. Frauenknecht, Die Verteidigung der Priesterehe in der Reformzeit, Hanovre, 1997.

Sur la familiarisation des pèlerins latins avec les mœurs sacerdotales grecques et orientales, voir C. Rouxpetel, L’Occident au miroir de l’Orient chrétien. Cilicie, Syrie, Palestine et Égypte (XIIe-XIVe siècle), Rome, 2015.

Sur la tolérance de l’ordination des hommes mariés au sein du clergé de rite grec dans l’Italie du Sud byzantinisée placée sous l’autorité du Siège romain :

A. Jacob, « Une bibliothèque médiévale de Terre d’Otrante », Rivista di Studi bizantini e neoellenici, 23-23, 1985-1986, p. 285-315.

Id., « Les annales d’une famille sacerdotale grecque de Galatina dans l’Ambrosianus C 7 sup. et la peste en terre d’Otrante à la fin du Moyen Âge », Bolletino storico di terra d’Otranto, 1, 1991, p. 23-51.

Id., « Deux copies salentines de l’inscription byzantine de la cathédrale de Bari (Ambrosianus B 39 sup. et Laurentianus 59, 45) », Quellen unf Forschungen aus italianischen Archiven und Bibliotheken, 73, 1993, p. 1-18.

A. Peters-Custot, Les Grecs de l’Italie méridionale post-byzantine. Une acculturation en douceur, Rome, 2009.

 

2.     Sur la résurgence du débat sur la clérogamie au sein de l’Église romaine au tournant des XIVet XVe siècles

N. Pons, Célibat et nature : une controverse médiévale. À propos d’un traité du début du XVe siècle, Paris, 1975.

C. Rouxpetel, Mariages grecs ? Réforme, schisme et croisade au tournant des XIVe et XVe siècles, Mémoire de l’École française de Rome, présenté à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Rome, 2016, 180 p.

C. Rouxpetel, « Philhellénisme et réforme pendant le Grand schisme : Guillaume Saignet et les Grecs », dans C. Bozzolo, C. Gauvard, H. Millet (dir.), Humanisme et politique en France à la fin du Moyen Âge. Hommage à Nicole Pons, Paris, p. 123-139.

Cite this article as: Camille Rouxpetel, "L’ordination des hommes mariés, pierre d’achoppement entre Grecs et Latins ?," in Les normes et les pratiques du religieux entre Orient et Occident (IXe-XIXe siècle), 2 novembre 2018, https://normesrel.hypotheses.org/2354.

Camille Rouxpetel

Camille Rouxpetel Projet ERC EuQu-CRHIA-université de Nantes, ancien Florence Gould Fellow à la Villa I Tatti, the Harvard University Center for Italian Renaissance Studies et ancien membre scientifique de l'École française de Rome, section Moyen Âge Docteur en histoire de l'Université Paris-Sorbonne https://efrome.academia.edu/CamilleRouxpetel

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search